Le mouvement Greentech : une révolution hybride.

Pollution

Responsive image

© Unsplash

 

 

Dans les années 2000, un mouvement a émergé au croisement entre la révolution numérique et la transition écologique : la GreenTech (ou CleanTech).

Le mouvement Greentech commence en Amérique avant de se répandre à l’international suite à la prise de conscience collective des dégâts environnementaux causés par l’Homme.

Il compte plusieurs hubs : aux États-Unis dans la Sillicon Valley et à Boston, en Allemagne particulièrement autour de Frankfort et en France.

Pour ces acteurs, la technologie, l’avènement du numérique, la multiplication des datas, ainsi que les avancées actuelles en ingénierie peuvent avoir un impact environnemental important.

Partant de ce constat, les entreprises GreenTech s’appuient sur la technologie et l'ingénierie de pointe pour pérenniser notre existence en établissant un rapport sain avec l’environnement, tout en effaçant notre empreinte nocive.

La GreenTech couvre de nombreuses problématiques qu’elle cherche à résoudre :

  • La transition énergétique à l’international : les énergies renouvelables, l’éco-mobilité, l’efficacité énergétique
  • La transition verte dans l’industrie
  • Les “smart cities” : végétalisation urbaine, modes alternatifs de consommation énergétique, recyclage, bâtiments économes voire autosuffisants en énergie,
  • L’agriculture et l’alimentation : gaspillage alimentaire, modes de culture biologiques, viables et alternatifs, mise en avant des circuits courts
  • La réduction du gaz à effet de serre et la protection à long terme de l’environnement

Ses principaux secteurs sont :

  • L’industrie énergétique : le solaire, le photovoltaïque, l’éolien, la géothermie
  • L’industrie alimentaire, l’agriculture et le traitement de l’eau potable (la problématique majeure du XXIème siècle)
  • La biosurveillance (de l’air, du sol, de l’eau)
  • L’industrie automobile et les transports
  • L’architecture et l’urbanisme
  • Le mouvement Greentech tente de résoudre la crise écologique à laquelle nous faisons face grâce à la technologie et à l'ingénierie.

Rédigée par Anaïs Lopez